Notre premier grand voyage

   

 

carte-republique-dominicaine

  

Bonjour à tous

   
                       Alors pourquoi la République Dominicaine ?  Eh bien c'est simple : tout d'abord pour le prix , c'est une des destinations les moins chéres pour les Caraïbes . Ensuite pour la météo : le soleil , la chaleur au mois de mars pendant que dans notre région il fait plutôt froid . Et puis c'est un voyage direct , départ de Mulhouse sans passer par Paris ce qui est un luxe appréciable .

         

juan dolio 073    

  
          9 mars 2005 , les bagages sont enfin prêts , nous voilà partis pour une heure de route en direction de l'aéroport Bâle -Mulhouse , Dedette et moi étions impatients de prendre cet avion : un Airbus A 310 .
  
          C'était la première fois que je faisais un voyage en long courrier et Dedette aussi bien sur ! La pauvre pour un premier vol  , elle était gâtée  : 8 heures confinée sur un siège ou , vol charter oblige,  on avait pas beaucoup de place pour étendre ses jambes , et en plus , il  fallait déranger à chaque fois le passager d'à côté pour aller aux toilettes . Mais bon , une fois arrivés là-bas tout était oublié , la fatigue , le manque de sommeil , la durée du vol . Nous étions partis de notre région avec un froid de canard et de la neige , et arrivés à l'aéroport  de La Romana  : un soleil de plomb . La transition était phénoménale , le décalage horaire et bien sur plus tard la mer des caraïbes à 28°.

        Un minibus nous attendait à l'aéroport avec comme chauffeur un grand black dominicain un peu foufou , qui roulait en mettant la musique à fond . C'est comme ça que nous avons entendu pour la première fois de la musique dominicaine : le merengue et la bachatta , sorte de salsa locale . Direction l'hôtel Océan Arc Décameron Resort à Juan Dolio , nous sommes arrivés de nuit à 18 heures !! Il faut savoir que les jours tombent vite sous les tropiques , à 18 h il fait nuit et à 6 h du matin il fait jour .
   

juan dolio 001

             Comme vous pouvez le voir : pas de plaque d'immatriculation , ça ne sert à rien !!


     Que dire de l'hôtel et de son environnement  : des fleurs partout  (hibiscus , bougainvilliers  , lauriers .....) , un bar au bord de l'immense piscine , avec des cocktails  et autres boissons à volonté  , 3 restaurants (mexicain, brésilien et italien) en plus de celui ou on allait tous les jours , des buffets délicieux avec des spécialités locales inconnues . Encore maintenant il nous arrive de nous poser la question de savoir ce que nous avons bien pu manger .

    

juan dolio 071


 

juan dolio 002


 

juan dolio 008    
       
   

 

juan dolio 007

  

         Notre chambre avec vue sur la mer se situait dans un petit bâtiment au calme ,  en retrait des animations . Tous les soirs nous avions un nouveau spectacle préparé par les animateurs du club . D'abord c'était pour les enfants (le mini-club ) , danse et chansons , on ne comprenait pas trop les paroles , vu que notre espagnol laisse un peu à désirer , mais c'était entraînant . Après c'était celui des adultes avec la danse du club ou tout le monde participait , ensuite place au spectacle jusqu'à environ 22 h , et pour les plus courageux discothèque  jusqu'au petit matin .

   

juan dolio 008

  

            Bien sur nous avons fait des excursions pour visiter un peu le pays . Celle que j'ai vraiment aimée le plus et je crois que Dedette aussi , c'est l' île de Saona . Peut-être que certains la connaissent , pour moi c'était l'île de rêve (classée parmi les 10 plus belles plages du monde ) , une vraie carte postale . Nous sommes partis de l' hôtel en bus jusqu'à un village appelé Alto de Chaves , puis descente à pied  où un hors bord  nous attendait pour nous acheminer vers  un catamaran . Là nous avons embarqué , et pour nous faire passer le temps : danse merengue et rhum coca étaient de circonstance .

      

juan dolio 043



       Arrivés à l'île de Saona  , j'étais scotché : une plage de sable blanc , des cocotiers , et une superbe mer d'un bleu turquoise, nous étions vraiment dans la carte postale !!  On n' avait envie que d'une chose c'était de se baigner dans cette mer transparente  , la mer des caraïbes , car non seulement elle était claire mais en plus elle était très chaude . On voulait en profiter un maximum mais il fallait quand même sortir de l'eau car un grand buffet nous attendait sur la plage (viande grillée sur barbecue , crudités , fruits ) .

      Quelques heures plus tard nous sommes repartis mais cette fois avec le hors bord , qui , ô surprise nous a arrêtés au beau milieu de la mer pour se baigner , admirer , toucher des étoiles de mer géantes tout en dégustant un petit rhum coca . Ce qui était bizarre c'était que l'on avait pied dans cette immensité d'eau tout autour de nous , puis hélas retour à l'hôtel avec plein de souvenirs dans la tête .

   

juan dolio 039



   

juan dolio 055



   

juan dolio 062

 

          La plage de l' hôtel était superbe : une grande plage de sable blanc avec des cocotiers , une mer bleue , très chaude . Pour y accéder il fallait traverser une petite ruelle qui menait à une autre partie du complexe hôtelier ou il y avait une deuxième piscine ainsi que des bungalows ou l'on pouvait se restaurer dans l' après-midi si on avait une petite faim (pizza , hamburgers ) . Le soir on allait se promener sur la route ou des artistes peintres exposaient leurs oeuvres  .

    

juan dolio 009



juan dolio 011


  

juan dolio 027


    

juan dolio 028



       Bien sur ce voyage qui n'a duré qu'une semaine était bien trop court , une semaine supplémentaire aurait été la bienvenue , mais malheureusement il fallait reprendre le travail (vivement la retraite !) . Ce voyage fut sans doute le plus beau que nous ayons fait jusqu'à maintenant .... en attendant les prochains que nous ferons . Parmi les destinations qu'éventuellement nous aimerions bien faire , il y a l'île Maurice  , le Mexique , Cuba , les Maldives et les Seychelles etc .... mais là c'est une autre histoire !

                      Portez vous bien et à bientôt pour un prochain article consacré à un autre voyage .